Théâtre

Le Promontoire
du songe

Philippe Berling

Récit sensoriel pour le moins extra-terrestre, Le Promontoire du songe de Victor Hugo est un hymne au rêve et à l’imagination.

En 1834, Victor Hugo observe la lune avec un télescope à l’Observatoire de Paris. D’abord, il ne voit rien si ce n’est « une espèce de trou dans l’obscur ». Mais à la faveur du lever du soleil, voilà qu’il aperçoit peu à peu des monts et reliefs, dont un volcan baptisé le Promontoire du songe qui déclenche en lui d’étranges visions et sensations. De cette expérience sensorielle est né un récit resté longtemps confidentiel, un hymne au rêve et à la force de l’imagination dont s’empare le metteur en scène Philippe Berling. Voilà donc le comédien Ivan Dmitrieff, seul en scène pour être la réincarnation de Victor Hugo en chaman : l’homme qui a reçu un « coup de lune », qui disserte sur la puissance du rêve et prône la liberté des créateurs et des aventuriers de l’esprit. Dans son petit théâtre d’ombres, il a pour partenaires divers objets tels un gong chinois, un piano d’enfant, une flûte turque mais aussi un rhinocéros et… un plateau à fromages !
« Poètes, voici la loi mystérieuse : Allez au-delà » nous dit Hugo.
Le Promontoire du songe est un spectacle qui nous tend la clé des songes, ce miracle qui « ouvre les yeux de l’âme »…

Texte Victor Hugo
Adaptation Philippe Berling et Ivan Dmitrieff

Mise en scène Philippe Berling

Avec Ivan Dmitrieff

Scénographie et lumière Philippe Berling
Costume Nathalie Prats

Production La Structure, Compagnie Jubilation
Coproduction Châteauvallon-Liberté, scène nationale
Avec le soutien du Théâtre dans les Vignes et l’aide à la résidence du Théâtre de Semuren-Auxois et du Théâtre Gaston-Bernard de Châtillon-sur-Seine

Photos © Nathalie Prats