Théâtre

Vivre sa vie

Charles Berling

Du cinéma au théâtre, du noir et blanc à la couleur, des rêves à la réalité cruelle, Charles Berling et son équipe font résonner le destin magnifique et tragique de Nana en 2019.

Nana, vendeuse de magasin parmi des milliers d’autres, décide de quitter Paul et son enfant pour « vivre sa vie » et devenir actrice. Mais très vite, le rêve laisse place à la réalité et aux dessous violents de la prostitution. Charles Berling, avec la complicité de sa dramaturge Irène Bonnaud, a choisi de construire un véritable dialogue avec le film de Jean-Luc Godard. Il a créé la pièce avec ses trois interprètes : Hélène Alexandridis et Sébastien Depommier, tour à tour homme ou femme, et Pauline Cheviller, inspiratrice du projet, dans le rôle initialement tenu par Anna Karina. La pièce fait entendre des voix de femmes à travers de grandes écritures comme celles de Marguerite Duras, de Simone Weil, mais aussi les voix d’anciennes prostituées comme Grisélidis Réal et Virginie Despentes, sur les riffs de guitare de Grégoire Léauté. Cette adaptation pose des questions multiples et décisives sur notre rapport au corps, à l’argent, au sexe, à l’intimité, aux rapports de domination, à l’inconscient. C’est une ode à la vie, inspirée par la phrase de Montaigne : « il faut se prêter aux autres et se donner à soi-même ».

> Télécharger le dossier du spectacle

Adaptation libre du scénario du film de Jean-Luc Godard
Accompagnée des textes de Virginie Despentes, Marguerite Duras, Henrik Ibsen, Bernard-Marie Koltès, Grisélidis Réal, Sophocle, Frank Wedekind et Simone Weil
Mise en scène Charles Berling
Avec Hélène Alexandridis, Pauline Cheviller, Sébastien Depommier et Grégoire Léauté

Dramaturgie Irène Bonnaud
Scénographie Christian Fenouillat
Lumière Marco Giusti
Musique Sylvain Jacques
Vidéo Vincent Bérenger et Cyrille Leclercq
Coiffures & maquillage Cécile Kretschmar
Costumes Marie La Rocca
Assistante costumes Léa Perron
Assistanat à la mise en scène Matthieu Dandreau
Chorégraphe Lyse Seguin
Régie générale Olivier Boudon
Régie lumière Nicolas Martinez
Régie son/vidéo Christophe Jacques
Construction décor Espace et Compagnie (69)

Production Châteauvallon-Liberté, scène nationale
Coproduction Théâtre Gymnase-Bernardines, Marseille / La Manufacture CDN Nancy – Lorraine
Le spectacle a reçu le soutien du Théâtre des Halles-scène d’Avignon, du TGP-CDN de Saint-Denis, du Centquatre-Paris
En partenariat avec Le Théâtre des Halles, Scène d’Avignon, Direction Alain Timár
Remerciements à Jean-Luc Godard, Jean-Paul Battaggia ainsi qu’aux Films du Jeudi et Gaumont

Spectacle créé au Festival Off d’Avignon au Théâtre des Halles le 5 juillet 2019

Photos © Nicolas Martinez, Châteauvallon, scène nationale
Texte © Marie Godfrin-Guidicelli

Saison 21-22
Théâtre 14, Paris

calendrier en cours de construction

Saison 19-20
Châteauvallon, scène nationale
du 26 au 28 septembre 2019
Les Bernardines, Marseille
du 1er au 5 octobre 2019
La Manufacture CDN Nancy – Lorraine
les 14 et 15 novembre 2019
anthéa, Antipolis Théâtre d’Antibes
du 20 au 22 novembre 2019
Les Célestins, Théâtre de Lyon
du 26 novembre au 7 décembre 2019

« Saisissant les résonnances des sujets traités par le film de Jean-Luc Godard avec des problématiques toujours d’actualité, Charles Berling adapte librement le scénario de Vivre sa vie. » Théâtre(s)

« De Vivre sa vie de Jean-Luc Godard, Charles Berling a imaginé une pièce filmique découpé en douze tableau comme dans l’œuvre originale. […] Ce bijou de 1962, irradiant de la présence d’Anna Karina, renaît dans un décor de sitcom sans âge où les protagonistes évoluent avec élégance et fluidité, en chair et en os et en silhouettes grâce à l’habile effet miroir d’un écran propice à démultiplier les espaces, à créer l’illusion et la collusion des scènes. […] Une histoire de vie et de mort que le comédien-metteur en scène offre en cadeau à ses formidables interprètes : Pauline Cheviller, Hélène Alexandridis, Sébastien Depommier et Grégoire Léauté. » Zibeline

« Vivre sa vie : une pièce subversive et corrosive à la mise en scène éblouissante. » La Grande Parade

« [Charles Berling] livre une création audacieuse, portée par une mise en scène lumineuse et tendue. » Vaucluse matin