Nouveaux horizons

par Charles Berling

Année 2020, 16 mars, nous sommes contraints de fermer le théâtre pour une durée indéterminée. Brutalement la saison en cours qui nous donne tant de joies s’achève. Nous ne savons pas alors en ce début de printemps que nous allons avoir l’immense tristesse d’être séparés de vous, des artistes et de nos équipes.

Nous devons d’abord saluer, très amicalement et respectueusement, celles et ceux qui ont été frappés durement par ce virus mortifère. Nous voulons remercier les femmes et les hommes qui ont sauvé des vies au péril de la leur et ceux qui, non moins courageusement, nous ont permis de survivre dans ce confinement. N’oublions pas les solidarités extraordinaires qui ont fleuri ces derniers mois dans tout le pays. Ce terrible drame nous ouvrira sans doute les yeux sur l’importance de ces actions partagées et sur l’urgence de préserver et de développer la diversité naturelle de notre terre et de sa fille adoptive que nous avons l’honneur et le bonheur de servir : la diversité culturelle.

Vous le savez, le choc fut rude. Dès les premiers jours nous avons voulu faire face, nous avons « télétravaillé », nous voulions d’abord soutenir les artistes et les techniciens avec qui nous avions rendez-vous pour cette fin de saison et qui se trouvent dans une situation extrêmement précaire. Nous voulions aussi continuer de préparer cette saison 2020/2021, saison ambitieuse que vous allez découvrir au fil de ces pages et qui rend compte du travail acharné et passionné de toute l’équipe de la Scène nationale pour une rentrée que personne n’oubliera. Nous voulons croire en l’avenir.

À l’heure où j’écris, l’incertitude règne encore sur les conditions sanitaires et sociales qui prévaudront à la réouverture des institutions publiques. Nous ferons tout, dans le respect de la santé et de la sécurité de chacun, pour que nous retrouvions ensemble aussi vite que possible les chemins fertiles qui mènent à nos théâtres.

Nous avons prévu diverses hypothèses de fonctionnement pour la rentrée. Ainsi, nous vous proposerons des évènements à Châteauvallon et au Liberté mais aussi dans des lieux inédits. Soyez sûrs que nous continuerons de réinventer chaque jour cette saison pour qu’elle s’adapte courageusement aux réalités du moment, elle sera, à n’en pas douter, la plus belle et la plus singulière que nous n’ayons jamais connue.

Le théâtre n’est pas un luxe, il est un bien commun de première nécessité, il nous ouvre des portes inaliénables sur la liberté et la solidarité. Des portes qui permettent à tous de mieux saisir le monde, de le faire sien et de l’habiter avec joie. Vive le spectacle plein de saveurs infinies, de rires, de larmes et d’embrassades.

Merci à vous, cher public, d’être bientôt, fièrement, rageusement, passionnément aux rendez-vous de la saison à venir. C’est la plus belle des réponses aux désenchantements de ce triste printemps. Nous vivrons encore des moments précieux dans nos théâtres magiques, célébrant l’art vivant sous toutes ses formes !

« Passion bleue », la première thématique, ouvrira le bal en septembre. Nous nous laisserons doucement envahir par la mer et les océans, par la curiosité et l’amour pour cette immensité si mystérieuse, source première de nos vies, que nous maltraitons parfois, faute de bien la connaître. Des artistes, des penseurs, des scientifiques, venus des quatre coins du monde, nous la feront redécouvrir. D’autres Théma suivront tout au long de l’année autour de la soif de l’absolu et des discriminations liées au handicap.

Merci à toutes nos tutelles, la Métropole Toulon Provence Méditerranée, le Département du Var, la Région Sud et l’État de nous soutenir en ces temps difficiles. Nous en avons grandement besoin ainsi que tous ceux qui dépendent de nous, ils sont nombreux… Merci à nos mécènes qui, rassemblés à nos côtés, font ainsi prospérer leur bien, une valeur essentielle et éternelle : l’art vivant et libre.

Je termine cet édito en saluant le départ pour d’autres horizons de certains de nos collègues, dont Pascale Boeglin avec qui nous avons tant partagé. Je les remercie pour leur travail dévoué. Je souhaite chaleureusement la bienvenue dans l’équipe de la Scène nationale à ceux qui nous ont rejoints cette année.

Merci à nos chères présidentes pour leurs lumières, Françoise Baudisson et Claire Chazal, sans qui cette saison ne saurait être une totale réussite.

Alors, parcourez ce livre des promesses ! Venez nombreux dans nos théâtres et dans nos villes pour participer, partager, écouter et admirer nos artistes et leurs œuvres. De belles journées nous attendent que nous détaillons ici dans les pages de cette délicieuse brochure, illustrée cette saison par la jeune et talentueuse Beya Rebaï.

 

Charles Berling
Directeur de la scène nationale Châteauvallon-Liberté