Stereo
Danse

Compagnie DCA / Philippe Decouflé

Stéréo

Philippe Decouflé revient dans l’Amphithéâtre de plein air avec son dernier opus créé pour Montpellier Danse. Toujours à l’affût de formes neuves, il nous réserve son lot de surprises et d’inventions visuelles et prouve avec ce spectacle, écrit pour cinq danseurs-circassiens et trois musiciens, qu’il est resté l’artiste inclassable de ses débuts.

Lieu
  • Châteauvallon
  • Amphithéâtre
Accessibilité
  • Pour tous
    • dès 12 ans
  • Dates Durée 1h20
  • vendredi 22 juillet 2022 22:00
  • samedi 23 juillet 2022 22:00
Les Nocturnes
  • Plein tarif 35 €
  • Tarif avec la carte Encore 23 €
  • 3 spectacles et + (saison 21—22 et festival) 22 €
  • 10 spectacles et + (saison 21—22 et festival) 20 €
  • Tarif jeune 13 €
  • Tarif solidaire 5 €
Informations pratiques

Le nom de Philippe Decouflé est un des plus populaires de la planète Danse : depuis quarante ans il est associé à des événements d’envergure qui sont restés dans les mémoires et chacun reconnaît la patte du chorégraphe qui se nourrit des autres arts de la scène et, au-delà, s’inspire des univers de la BD ou du cinéma. Le nom de sa compagnie, DCA, « Diversité, Camaraderie, Agilité », est en soi tout un programme auquel cette nouvelle pièce mêlant danse, cirque et musique entend bien se tenir.

Avec Stéréo, Decouflé semble vouloir opérer un retour aux sources, comme dans une origine du monde. Sur une base de trio rock, « il cherche une danse dessinée, organique, qui accueille l’acrobatie comme un complément jouissif et spectaculaire, une danse qui bondit et rebondit, qui fuse et qui jaillit, jusqu’à l’essoufflement. » Un spectacle où la musique rock qui, jouée sur le vif, fera battre les cœurs.

Mise en scène et chorégraphie Philippe Decouflé
Assistante chorégraphique Alexandra Naudet
Avec Violette Wanty, Aurélien Oudot, Eléa Ha Minh Tay, Vladimir Duparc, Baptiste Allaert
Musiciens Arthur Satàn (guitare), Louise Decouflé (basse) et Romain Boutin (batterie)
Lumière et régie générale Begoña Garcia Navas
Décor Jean Rabasse assisté d’Aurélia Michelin
Vidéo Olivier Simola
Création costumes Philippe Guillotel
Stylisme Sabine Siegwalt
Costumiers François Blaizot, Charlotte Coffinet, Catherine Coustère, Jean Malo
Régie lumière Grégroy Vanheulle
Régie plateau Anatole Badiali et Léon Bony
Régie son Pascal Mondaz
Construction décor Atelier Devineau
Accessoires Guillaume Troublé

Distribution susceptible de modifications

Directeur délégué Frank Piquard
Directeur technique Lahlou Benamirouche
Chargée de production Julie Viala
Assistante de production Salomé Farge
Relations presse Agence Plan Bey

 

Production déléguée Compagnie DCA / Philippe Decouflé
Coproduction Festival Montpellier Danse 2022 / Chaillot – Théâtre national de la Danse / La Villette, Paris / Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg / Châteauvallon-Liberté, scène nationale / Théâtre Sénart, Scène nationale / Théâtre Gymnase Bernardines, Marseille / Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production / MA scène nationale – Pays de Montbéliard / Créteil – Maison des Arts / La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne
Stéréo a bénéficié de l’aide à la création de la région Île-de-France.
La Compagnie DCA est une compagnie indépendante, subventionnée par la DRAC d’Ile-de-France – Ministère de la Culture ainsi que par le Département de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Saint-Denis, où elle est implantée. Elle a bénéficié du soutien de la Région Île-de-France pour ses investissements et de l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger.

Photos de couverture © Compagnie DCA Olivier Simola
Photo 1 © Sandy Korzekwa
Photo 2 © Lahlou Benamirouche
Photo 3 et 4 © Roméo Ricard
Texte © Frédéric Mari

Il m’est difficile d’écrire un argument, moi qui compose mes spectacles comme des puzzles dont chaque spectateur peut assembler les pièces comme bon lui semble.

J’ai pensé à « Drastic Classicism » de Karole Armitage. Une énergie punk rock foisonnante, au bord de la rupture, ou danseurs et musiciens se mêlent et s’emmêlent.
Ce fut pour moi une révélation.

J’ai aussi pensé à plusieurs films, dont :
« Stop making sense », de Jonathan Demme, sur un concert des Talking Heads,
« Rude boy » de Jack Hazan et David Mingay, sur une tournée des Clash,
« Phantom of the Paradise » de Brian De Palma, musique de Paul Williams,
« Un jour sans fin » de Harold Ramis, avec Bill Murray.

Stéréo est le résultat d’une envie de vitesse, de brillance, de virtuosité, d’énergie, de rock’n roll.
Une énergie brute qui serait à elle seule le fondement du spectacle, portée par une équipe jeune aux talents multiples et complémentaires.

Sur une base de trio rock – guitare, basse et batterie – je cherche une danse dessinée, organique, qui accueille l’acrobatie comme un complément jouissif et spectaculaire, une danse qui bondit et rebondit, qui fuse et qui jaillit, jusqu’à l’essoufflement.
La forme est hybride, entre concert et spectacle, et musique et danse ne font plus qu’un, ensemble. Les corps oscillent entre énergie et douceur, vitesse et tendresse.

C’est aussi un jeu avec le temps, qui, comme dans la vie, se contracte, s’étire ou se répète en d’infinies variations. À travers ces boucles, on parle d’amour, toujours, on joue, déjoue et tord les stéréotypes et archétypes, pour les ré-agencer dans des combinaisons explosives.

Philippe Decouflé

Partenaires institutionnels

Logo Métropole Toulon Provence Méditerranée Logo ville d'Ollioules Logo Région Sud Logo du département du Var Logo Pass Culture Logo Arsud

Partenaires médias

Logo arte Logo Télérama Logo les Inrocks Mistral FM

Mécènes bâtisseurs

Logo réseau mistral

Entreprises partenaires

Logo Les Jardins de Gally
Connexions
Festival

Festival d'été de Châteauvallon 2022

Du 22 juin au 30 juillet 2022

Danse, musique et grands textes à la belle étoile !