Festival

Le Liberté + In&Out

Festival queer de Toulon
Du 21 au 27 septembre

À l’origine…

À l’origine du festival Le Liberté + In&Out, il y a une belle rencontre, entre Le Liberté et Les Ouvreurs, accompagnée d’une ardente envie de défendre des valeurs communes, le respect de l’autre dans ses différences et la lutte contre les discriminations quelles qu’elles soient. Le contexte de pandémie mondiale a compliqué les choses sans jamais remettre en cause ce désir de faire ensemble. Explorer de nouveaux territoires – géographiques pour les Ouvreurs et thématiques pour le Liberté – tout en expérimentant une hybridation entre cinéma et spectacle vivant, voilà le pari de la première édition de notre festival queer.
Derrière le terme intrigant de « queer » – insulte que les forces militantes LGBT+ se sont fièrement réappropriée pour en faire leur étendard – il y a la volonté de parler de sexualités à travers le prisme de la création artistique. Nous voulons aborder les sujets parfois tabous des identités, des orientations ou des genres sans en faire toute une histoire. Inviter à l’ouverture d’esprit et à la curiosité, tout simplement.

Benoît Arnulf
Coordinateur de l’association Les Ouvreurs et directeur artistique des Rencontres In&Out
Charles Berling
Directeur de la scène nationale Châteauvallon-Liberté

 

Le mot de la DILCRAH

La DILCRAH est fière de soutenir cette première édition du festival queer Le Liberté + In&Out à Toulon !
Après une année 2019 riche en films et documentaires sur les personnes LGBT, le secteur culturel a été particulièrement touché par la crise sanitaire. Le film Été 85 de François Ozon, qui fait partie du programme du festival, est un coup de projecteur bienvenu en cette période.
Mêlant culture et militantisme, réflexion et émotion, ce festival est un événement prometteur pour lutter contre les LGBTphobies.

Frédéric Potier
Préfet, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH)