ÉMILE PARISIEN SEXTET FEAT THEO CROKER
Musique

Émile Parisien sextet feat. Theo Croker

Louise

Artiste habitué de Châteauvallon depuis ses débuts, le saxophoniste prodige Émile Parisien, revient cette saison avec Louise, en rendant hommage à l’artiste Louise Bourgeois et à son œuvre célébrant la maternité. Il revient également aux origines du jazz tout en ouvrant sa musique à de nouveaux horizons. Sur scène, le sextet franco-américain nous emmène en voyage dans le meilleur des deux continents.

ÉMILE PARISIEN SEXTET FEAT THEO CROKER
Lieu
  • Châteauvallon
  • Théâtre couvert
Accessibilité
  • Pour tous
  • Dates Durée 1h30 environ
  • mercredi 9 novembre 2022 20:30
Tarif A
  • Plein tarif 29 €
  • Tarif préférentiel 21 €
  • Tarif avec la Carte Encore 21 €
  • Tarif formule 3 spectacles et + 20 €
  • Tarif formule 10 spectacles et + 18 €
  • Tarif demandeur d'emploi 16 €
  • Tarif jeune 11 €
  • Tarif solidaire 5 €
Informations pratiques

À l’aube de ses 40 ans, après avoir exploré divers registres musicaux, Émile Parisien opère un retour aux sources, là où est née sa vocation, entre les bancs du collège et le Festival de Marciac, aux côtés de figures légendaires du jazz comme Oscar Peterson, Clark Terry, Wynton Marsalis ou Bobby Hutcherson.
Avec Louise, Émile Parisien, figure majeure de la scène européenne, propose un jazz hybride et contemporain, inspiré de ses premières amours Outre-Atlantique : « il était temps pour moi de revenir à ce qui m’a donné l’amour pour cette musique, tout en gardant l’ambition de me tourner vers l’avenir, en proposant une musique moderne, sans aucune barrière stylistique ». Pour ce projet, il choisit de s’entourer de trois musiciens américains, le trompettiste Theo Croker, le bassiste Joe Martin et le batteur Nasheet Waits ainsi que de ses deux partenaires de longue date, Roberto Negro au piano et Manu Codjia à la guitare. Le sextet devient alors un espace de partage et d’échange où chacun peut exprimer sa sensibilité. Leur musique est généreuse et poétique, puissante et sophistiquée. Et sur scène, l’engagement physique et émotionnel est palpable. De quoi nous emporter !

Saxophone Émile Parisien
Piano Roberto Negro
Guitare Manu Codjia
Trompette Théodore Croker en alternance avec Philippe Dizack
Contrebasse Joseph Martin
Batterie Nasheet Waits
Son Mathieu Pion

Production Inclinaisons / Poulp

Photos © Samuel Kirszenbaum
Texte © Marie Minair

Émile Parisien maîtrise musicalement et avec talent l’art du « en même temps » ! Son dernier album à la tête d’un all star américano européen en est la confirmation. Couleurs Jazz 

S’il existe un jazzman français qui transforme en pépite toutes les musiques qu’il aborde, c’est bien Émile Parisien. Avec cet album plus jazz que jazz, le natif de Cahors revient à la source dont il s’était émancipé (sans jamais la renier) de la plus belle des manières. Yves Dorison — Culture Jazz

Musicien parmi les plus importants de la scène jazz européenne, le saxophoniste Émile Parisien sort un album qui est à la fois un retour aux sources et l’une de ses propositions les plus ambitieuses. Enregistré avec un groupe franco-américain de haut vol, ce nouveau disque aux nuances multiples est tour à tour doux et fougueux, minutieux et puissant. France Culture

Émile Parisien, né le 12 octobre 1982 à Cahors dans le Lot en France, est un saxophoniste soprano et alto, musicien et compositeur de jazz. Il entre à l’âge de 11 ans en classe de cinquième dans la première promotion du Collège de jazz de Marciac, où il étudie la musique auprès de musiciens confirmés comme Pierre Boussaguet, Guy Lafitte et Christian « Tonton » Salut. À partir de 1996, il approfondit son enseignement au conservatoire de Toulouse, où il étudie également la musique classique et la musique contemporaine. Il se produit aux côtés de grandes figures du jazz, Wynton Marsalis, Christian McBride, Johnny Griffin ou Bobby Hutcherson. En 2000, il s’installe à Paris et fonde son propre quartet avec Julien Touery au piano, Ivan Gélugne à la contrebasse, et Sylvain Darrifourcq à la batterie. Le quartet s’inspire de compositeurs classiques tels que Berlioz, Stravinsky, Schönberg, Wagner, mais également de grands noms du jazz comme Coltrane ou Wayne Shorter. Il est détenteur de plusieurs distinctions et récompenses, notamment le dernier acquis, le prix « Django Reinhardt » 2012 décerné le 15 janvier 2013, par l’Académie du Jazz.