Médée
Théâtre

Médée

Sénèque — Tommy Milliot

Trahie par Jason, Médée la magicienne déclare dans la première scène de la pièce : « Médée répudiée doit devenir légendaire ». À la fin, elle s’élance vers le soleil et devient un mythe. Entre les deux, elle accomplit elle-même son destin d’amour blessé, de fureur et de vengeance.

Médée
Médée
Médée
Médée
Lieu
  • Châteauvallon
  • Théâtre couvert
  • Dates Durée 1h20
  • mercredi 13 octobre 2021 20:30
  • jeudi 14 octobre 2021 20:30
Tarif A
  • Plein tarif 29 €
  • Tarif préférentiel 21 €
  • Tarif avec la Carte Encore 21 €
  • Tarif formule 3 spectacles et + 20 €
  • Tarif formule 10 spectacles et + 18 €
  • Tarif demandeur d'emploi 16 €
  • Tarif jeune 11 €
  • Tarif solidaire 5 €
Informations pratiques

Conçue pour magnifier l’art de l’acteur, la Médée de Sénèque offre une partition d’une richesse inouïe. Tout y est enfiévré, la douleur comme la haine jusqu’au meurtre des enfants, avec un sens du spectaculaire inhérent au théâtre romain.
Tommy Milliot a choisi la pièce latine, plutôt que celle, originelle, du Grec Euripide, pour la richesse de sa langue, rendue dans le respect des unités de sens, de son et de souffle par la traduction de Florence Dupont. Il représente la tragédie de Médée « dans son immense simplicité. Une simplicité radicalement contemporaine. » Familier des nouvelles écritures théâtrales, Tommy Milliot éprouvait le désir de « revenir aux sources des mots » et à un mythe fondateur. Dans l’espace sobre, abstrait, comme une surface de projection mentale et sensorielle, le théâtre devient le lieu de la métamorphose de Médée, le lieu de la construction d’un « monstre », au-delà des limites de l’humanité.

Texte Sénèque
Texte publié aux éditions Actes Sud
Traduction Florence Dupont
Mise en scène et scénographie Tommy Milliot
Avec Bénédicte Cerutti, Charlotte Clamens, Cyril Gueï, Miglen Mirtchev, Kaïs Soulage et Swann De Fursac
Dramaturgie et voix Sarah Cillaire
Lumières Sarah Marcotte
Sons Adrien Kanter
Assistanat à la mise en scène Matthieu Heydon
Assistant stagiaire dramaturgie TNS Alexandre Ben Mrad
Régie générale Mickaël Marchadier
Régie son Aurélie Granier
Fabrication du décor Ateliers du TNP, Villeurbanne

Production La Criée, Théâtre national de Marseille / Man Haast
Coproduction Châteauvallon-Liberté, scène nationale / ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur* / Théâtre National de Nice / La Villette, Paris / Comédie de Béthune – Centre Dramatique National
*Plateforme de production soutenue par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur rassemblant le Festival d’Avignon ; le Festival de Marseille ; le Théâtre National de Nice – CDN Nice Côte d’Azur ; La Criée, Théâtre national de Marseille ; Les Théâtres, Marseille et Aix-en-Provence ; anthéa, Antipolis Théâtre d’Antibes ; Châteauvallon-Liberté, scène nationale et la Friche la Belle de Mai.
Avec le soutien du fonds d’insertion pour les jeunes artistes dramatiques de la DRAC PACA et de la Région Sud.
Médée bénéficie du soutien exceptionnel à la création de la DGCA Man Haast est une compagnie conventionnée par le ministère de la Culture DRAC PACA, elle est régulièrement aidée pour ses projets par le Département des Bouches-du-Rhône et la Ville de Marseille.
Tommy Milliot est artiste résident du CENTQUATRE-PARIS depuis 2016.
Tommy Milliot est artiste associé à la Comédie de Béthune – Centre Dramatique National Création à La Criée, Théâtre national de Marseille le 23 septembre 2021.

Photo © Vincent Gouriou
Texte © François Rodinson

« Une Médée comme on l’a rarement vue, dans la très belle mise en scène que signe Tommy Milliot, un jeune artiste qui commence à faire beaucoup parler de lui. Une Médée trempée dans une incandescence tout intérieure, qui tient la pureté de sa ligne tragique de bout en bout. » Fabienne Darge, Le Monde

« Tommy Milliot met en scène une Médée solaire. En portant à son paroxysme les intentions du poète latin, éclairées par une traduction lumineuse, il nous invite à réfléchir sur la contemporanéité de cette figure tragique hors norme. » Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens, La Terrasse

« Armé de la traduction tranchée et tranchante de Florence Dupont, Tommy Milliot s’approprie la tragédie de Sénèque et plonge sans concession dans la fabrique du monstre originel. » Vincent Bouquet, Scène web

« Évoluant dans un « espace de projection sensoriel » offrant une grande place au son, Médée — remarquablement interprétée par Bénédicte Cerutti (entourée de trois autres comédiens au diapason, Charlotte Clamens, Cyril Gueï et Miglen Mirtchev) — refuse la fatalité et devient monstre, sous les yeux des spectateurs aussi fascinés que terrifiés. » C.C., Ventilo

« Old school, les pièces de Sénèque ? Certainement pas pour le jeune metteur en scène Tommy Milliot, qui intègre tout naturellement la version romaine de Médée dans son travail sur les écritures contemporaines. » Agnès Dopf, Mouvement

« Un tableau d’une telle noirceur et d’une telle violence ne nécessitait aucun surlignage : grand bien en a pris au jeune metteur en scène Tommy Milliot de faire le choix de la sobriété pour cette première incursion vers un texte non contemporain. » Suzanne Canessa, Zibeline