AKZAK, l'impatience d'une jeunesse reliée
Danse

AKZAK, l’impatience d’une jeunesse reliée

Héla Fattoumi et Éric Lamoureux

Construite sur l’énergie individuelle et collective, la nouvelle création de Héla Fattoumi et Éric Lamoureux explore les notions de relation et d’identité en s’appropriant le contretemps de la musique ottomane pour rythmer les corps, dansants et chantants, et la lumière.

AKZAK, l'impatience d'une jeunesse reliée
AKZAK, l'impatience d'une jeunesse reliée
AKZAK, l'impatience d'une jeunesse reliée
Lieu
  • Châteauvallon
  • Théâtre couvert
Accessibilité
  • En famille
  • Dates Durée 1h10
  • mardi 6 avril 20:30
Tarif A
  • Plein tarif 29 €
  • Tarif préférentiel 21 €
  • Tarif réduit 16 €
  • Tarif Jeune 11 €
  • Tarif solidaire 5 €
Informations pratiques

Le duo de chorégraphes embarque un « bloc d’humanités » aux singularités entremêlées vers une pièce chorégraphique chorale (douze danseurs du Burkina Faso, du Maroc, de Tunisie et de France) en dialogue avec une composition musicale originale (le percussionniste Xavier Desandre Navarre en live). Leurs points d’accroche ? Le rythme qui les lie, les soude, les diffracte, les pulse à travers la syncope, le tempo, l’unisson, les effets de contraste ; les énergies individuelles qui interagissent pour créer un état de corps collectif en résonance avec l’état du monde pluriel, fougueux, véloce, hybride. AKZAK, l’impatience d’une jeunesse reliée est à son image : une pièce à l’écriture aiguisée, vivace, faite de rebonds et de ruptures, de combinaisons et de fluidité. Un espace fiévreux, bourré d’énergie et d’espoir, bâti autour des notions d’hospitalité, de fraternité, de solidarité chevillées au cœur d’une jeunesse qui piaffe d’impatience de vivre.

Chorégraphie et scénographie
Héla Fattoumi et Éric Lamoureux
Composition et interprétation musicale Xavier Desandre Navarre
Avec Sarath Amarasingam, Téguawendé Yasinthe Bamogo, Juliette Bouissou, Meriem Bouajaja, Mohamed Chniti, Chourouk El Mahati, Adama Gnissi, Moad Haddadi, Synda Jebali, Mohamed Lamqayssi,  Fatou Traoré et Angela Vanoni
Collaborateur artistique Stéphane Pauvret
Assistante Johanna Mandonnet
Costumes Gwendoline Bouget
Assistante costumes Bérénice Fischer
Direction technique Thierry Meyer
Création et régie lumières Jimmy Boury
Régie son Brendan Guerdat

Production VIADANSE – Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté, Belfort.
Coproduction La scène nationale Châteauvallon-Liberté / Le Théâtre, Scène nationale de Mâcon / MA scène nationale, Montbéliard / Le Granit, Scène nationale Belfort / Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine
En collaboration avec La Termitière CDC à Ouagadougou (Burkina Faso) et la formation Nafass à Marrakech (Maroc)
Avec le soutien de l’Institut français. (Maroc, Burkina Faso, Tunisie, Paris), de l’Organisation internationale de la Francophonie et de la DAECT (Délégation à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales) dans le cadre du projet de coopération culturelle décentralisée entre les Villes de Belfort et Ouagadougou, et du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté dans le cadre du dispositif de solidarité internationale.
Ce spectacle bénéficie du label « Africa 2020 ».
VIADANSE – Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté est subventionné par le ministère de la Culture DRAC Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, le Département du Territoire de Belfort, le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et bénéficie du soutien de l’Institut français.

Photos © Laurent Philippe
Texte © Marie Godfrin-Guidicelli