Le Rêve de l’Île de Sable
Théâtre musical

Le Rêve de l’Île de Sable

Marie-Louise Duthoit — Philippe Berling

Toulon, 1598. Le navire La Françoise lève l’ancre. À son bord un valeureux marin entouré d’un équipage constitué de mendiants et de prostituées. Troilus de La Roche de Mesgouez a un rêve baroque ; coloniser l’Île de Sable, une bande de terre au large du Canada de 2 km de large sur 30 km de long. Marie-Louise Duthoit et Philippe Berling rêvent ce rêve de Troilus et l’accompagnent lors de son voyage transatlantique avec l’ensemble de musique baroque Actéa19.

Le Rêve de l’Île de Sable
Lieu
  • Le Liberté
  • Salle Albert Camus
Accessibilité
  • En famille
    • dès 8 ans
  • Dates Durée 1h15
  • vendredi 3 février 2023 20:30
Tarif A
  • Plein tarif 29 €
  • Tarif préférentiel 21 €
  • Tarif avec la Carte Encore 21 €
  • Tarif formule 3 spectacles et + 20 €
  • Tarif formule 10 spectacles et + 18 €
  • Tarif demandeur d'emploi 16 €
  • Tarif jeune 11 €
  • Tarif solidaire 5 €
Informations pratiques

Le fantasque marin Troilus de La Roche de Mesgouez, comme Don Quichotte, pense que sa dulcinée est retenue prisonnière sur cette lointaine Île de Sable perdue dans d’épais brouillards qui changent de forme au gré du Gulf Stream et du courant du Labrador. La musique rythme le voyage du rêveur et de sa fidèle servante Sancha ainsi que la vie à bord des futurs colons hauts en couleurs interprétés par quatre instrumentistes et une acrobate danseuse. Dans l’espace restreint du bateau, les passions sont exacerbées; jalousies, peurs, doutes, tempêtes mettent à l’épreuve le rêve utopique d’un nouvel Eldorado. Le Rêve de l’Île de Sable fusionne différents modes d’expression : théâtre, danse, arts du cirque… Les musiques sont issues du répertoire baroque français, piochées dans les œuvres de différents compositeurs tels que le Toulonnais François-Joseph Salomon, Marin Marais, Jean-Philippe Rameau… Mais aussi de vigoureux chants de marins qui résonnent dans les huniers…

Coproduction et résidence Châteauvallon-Liberté

Texte Marie-Louise Duthoit et Philippe Berling
Direction artistique Marie-Louise Duthoit
Mise en scène Philippe Berling
Soprano Marie-Louise Duthoit
Clavecin Adeline Cartier
Basse Cyril Costanzo
Cornemuse, luth, guitare baroque et flûtes Pascal Gallon
Viole de gambe Coline Miallier
Flûtes Marie Schneider
Danse et acrobatie Anne Charpentier

Production La Forcerie des Arts
Coproduction Châteauvallon-Liberté, scène nationale
Avec le soutien du ministère de la Culture — DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Région Sud, du Département du Var et de la Ville de Toulon

Photo © Karl Pouillot
Texte © François Rodinson

Un spectacle musical de haute voltige […]. Embarquement immédiat ! TV83.info

Marie-Louise Duthoit

Après des études musicales complètes de piano et de chant lyrique, Marie-Louise Duthoit se spécialise dans le répertoire de la musique ancienne au CRR de Paris et au Studio Baroque de Versailles desquels elle sort diplômée avec la plus grande distinction. Très rapidement elle se produit sur les plus grandes scènes françaises et internationales sous la baguette de nombreux chefs. Sa discographie est saluée par la critique.

Par ailleurs, son intérêt pour la scène au sens large du terme, l’amène à concevoir des spectacles dans lesquels théâtre et musique sont étroitement liés.
Elle est également assistante à la mise en scène pour plusieurs productions lyriques.

Passionnée par la pédagogie, elle est professeure d’enseignement artistique chant en musique ancienne et chant lyrique au Conservatoire de la Métropole Toulon-Provence-Méditerranée.

Philippe Berling

C’est à Toulon, où il a initié et codirigé avec son frère Charles le Théâtre Liberté, que l’aventure artistique commence pour Philippe Berling au sein de l’atelier théâtre du lycée Dumont d’Urville.

Après des études à l’INSAS de Bruxelles, il crée en 1978 la compagnie Théâtre Obligatoire qui met au cœur de ses activités le questionnement sur la place de l’artiste dans la société.

Son parcours de metteur en scène de théâtre et d’opéra le mène en 1990 au Théâtre National de Strasbourg où il occupe également la fonction de programmateur. Il est ensuite nommé directeur du Théâtre du Peuple de Bussang de 1995 à 1997. De 1997 à 2010, sa compagnie est en résidence artistique successivement au Théâtre Granit Scène Nationale de Belfort, au Théâtre d’Auxerre, à l’Espace Michel Simon de Noisy-le-Grand, aux Fêtes Nocturnes de Grignan et à Coulommiers.
Elle est rebaptisée La Structure depuis 2016 et reprend ses activités en Bourgogne.

Philippe Berling alterne les créations d’auteurs contemporains, les classiques et les spectacles atypiques. Il aime passer d’une forme à l’autre, de la culture savante à la culture populaire, des grands spectacles aux petites formes, des séries aux épiphanies d’un soir.