Mardi Liberté

Estelle Meyer

Niquer la fatalité

Le Liberté vous convie à une pause-déjeuner autour d’une performance artistique, suivie d’un repas bio et local. Un moment propice à l’émerveillement et aux échanges.

Lieu
  • Le Liberté
  • Salle Fanny Ardant
Accessibilité
  • Pour tous
  • Dates Durée 45 minutes
  • mardi 18 octobre 2022 12:15
Mardi Liberté
  • Formule « spectacle + dejeuner » 15 €
Informations pratiques

Ce spectacle est le récit initiatique de la construction d’une jeune femme. Estelle Meyer. Avec en creux la protection et le regard de Gisèle Halimi. En parcourant les grandes étapes de la construction d’un être, ce projet traversera ces questions : Comment être femme a été transmis par la famille et la société ? Comment devenir libre de son destin, et échapper à toute prédestination ? Comment tu niques réellement la fatalité ? Comment rire de la catastrophe ? Quelles sont les nuits traversées et les ressources conquises sur le chemin pour enfin s’appartenir et réussir à vivre ? Quels mots et rituels guérissent ? Pour cela, Estelle Meyer utilisera différents registres : le récit intime, une lettre à son adolescente, l’adresse directe au public, la chanson, le poème, la construction d’un rituel et le dialogue imaginaire. Le récit suivra toutes les premières fois de la vie d’une petite fille, de sa naissance jusqu’à ses 35 ans : les premiers émois, la découverte des forces intérieures, la révolte face à des traitements différents selon le genre, la punition de la parole amoureuse, les règles, le corps qui se transforme, les mots posés sur la sexualité, la première relation sexuelle, le planning familial, les virées nocturnes, la désobéissance, le viol et les résiliences qui permettent de survivre. Il abordera la façon dont la violence s’est glissée dans la sexualité et toutes les ressources qui ont permis d’ouvrir une possibilité de guérison. Il cherchera à recoller les visages laissés en morceaux tout au long du chemin.

Conception, texte, jeu et chant Estelle Meyer
Composition musicale Estelle Meyer avec la participation de
Grégoire Letouvet et Pierre Demange
Dramaturgie et collaboration artistique Margaux Eskenazi
Scénographie James Brandilly
Piano et clavier Grégoire Letouvet
Batterie et percussions Pierre Demange
Régie son et direction technique Thibault Lescure
Création et régie lumière Pauline Guyonnet
Création costumes Colombe Lauriot Prévost
Collaboration, accompagnement et développement Carole Chichin
Coproduction La Familia / ECAM – Théâtre du Kremlin-Bicêtre / Théâtre Antoine Vitez, Ivry / Ville de Bagnolet / Atmosphère – Espace culturel de Marcoussis / Théâtre des Îlets – Centre Dramatique National de Montluçon / Le Préau – CDN de Vire
Avec l’accompagnement et le soutien technique du Pavillon – Théâtre de Romainville, de la Ville de la Courneuve – Centre culturel Houdremont, du Train Bleu, Avignon, de Châteauvallon-Liberté, scène nationale et des Plateaux Sauvages, Paris

Photo © Caroline Deruas Peano

Partenaires médias

Logo TPBM

Mécènes engagés

Logo Charlemagne

Entreprises Grands partenaires

Connexions
Théma

Mémoire(s)

Théma #41
12 oct. → 23 déc. 2022