VORTEX
Performance

VORTEX

Compagnie Non Nova — Phia Ménard

VORTEX, c’est l’œil du cyclone, c’est être au centre des vents, proie offerte aux souffles puissants qui arrachent une à une les couches qui recouvrent le corps et l’esprit. Un spectacle performance comme un appel à voir plus loin, plus profond. Phia Ménard invite à évoluer sous la surface des choses, à passer par différentes mues pour chercher l’être profond sous les apparences et à s’envoler vers de nouveaux espaces de liberté.

VORTEX
VORTEX
VORTEX
Lieu
  • Châteauvallon
  • Théâtre couvert
Accessibilité
  • Spectateurs sourds
    • Représentation suivie d'une rencontre avec les artistes en LSF — Vendredi 12 mai 2023
  • Pour tous
    • dès 12 ans
  • Dates Durée 1h
  • mercredi 10 mai 2023 20:30
  • jeudi 11 mai 2023 20:30
  • vendredi 12 mai 2023 20:30
  • samedi 13 mai 2023 20:30
Tarif A
  • Plein tarif 29 €
  • Tarif préférentiel 21 €
  • Tarif avec la Carte Encore 21 €
  • Tarif formule 3 spectacles et + 20 €
  • Tarif formule 10 spectacles et + 18 €
  • Tarif demandeur d'emploi 16 €
  • Tarif jeune 11 €
  • Tarif solidaire 5 €
Informations pratiques

Comme dans son spectacle jeune public L’après-midi d’un foehn, le plastique évoque ici pour Phia Ménard les poubelles, le pétrole, la consommation, la pollution, des entraves qu’il faut transformer, des pellicules étouffantes dont il faut s’extraire. C’est comme un rituel sur une scène-arène où l’actrice s’extrait de l’emprise des artifices, de matières qui entourent et enserrent, une lutte dans le vent qui fait s’envoler les gangues et les peaux. La composition sonore d’Ivan Roussel d’après l’œuvre de Debussy accompagne ce vortex (littéralement, en météorologie, une circulation atmosphérique tourbillonnante) et excite l’imaginaire qui nous entraîne bien loin des ventilateurs qui encerclent l’artiste. C’est la vie qui est révérée dans ce mouvement permanent, cette quête d’authenticité au-delà des apparences qui ne craint pas le paroxysme. Sans recherche d’exploit ni de prouesse mais plutôt d’une allégresse hors normes et libérée.

Direction artistique, chorégraphie, scénographie et interprétation Phia Ménard
Dramaturgie Jean-Luc Beaujault
Composition sonore Ivan Roussel d’après l’œuvre de Claude Debussy
Création régie plateau et vent Pierre Blanchet
Régie plateau et vent Manuel Menes
Création lumière Alice Rüest
Régie lumière Aurore Baudouin en alternance avec Olivier Tessier
Diffusion de la bande sonore Ivan Roussel en alternance avec Olivier Gicquiaud
Construction de la scénographie Philippe Ragot assisté de Rodolphe Thibaud et Samuel Danilo
Création costumes et accessoires Fabrice Ilia Leroy
Habillage Fabrice Ilia Leroy en alternance avec Yolène Guais
Co-directrice, administratrice et chargée de diffusionClaire Massonnet
Régisseur généralOlivier Gicquiaud
Assistante d’administration et de productionConstance Winckler
Chargée de communication et de productionJustine Lasserrade

Production Compagnie Non Nova
Coproduction et résidence La Comédie de Caen, centre dramatique national de normandie / La brèche – Centre des arts du cirque de Basse-Normandie – Cherbourg / Festival Polo Circo – Buenos Aires (avec le soutien de l’Institut Français)
Coproduction EPCC-Le Quai, Angers et le réseau européen IMAGINE 2020 – Art et Changement Climatique / Scènes du Jura, scène conventionnée « multi-sites » / La Halle aux Grains, scène nationale de Blois / Cirque Jules Verne – Pôle Régional des Arts du Cirque – Amiens / le Grand T – scène conventionnée Loire-Atlantique – Nantes / Théâtre Universitaire – Nantes / l’Arc, scène conventionnée de Rezé / Parc de la Villette – Paris et La Verrerie d’Alès en Cévennes/Pôle National des arts du Cirque Languedoc-Roussillon
Résidence Les Subsistances 2010/2011, Lyon, France.
Soutien Théâtre de Thouars, scène conventionnée en collaboration avec le Service Culturel de Montreuil-Bellay / le Grand R – scène nationale de La Roche-sur-Yon / Le Fanal – scène nationale de Saint-Nazaire
La Compagnie Non Nova – Phia Ménard est conventionnée et soutenue par l’État – Préfet de la région des Pays de la Loiredirection régionale des affaires culturelles, la Ville de Nantes, le Conseil Régional des Pays de la Loire et le Conseil Départemental de Loire-Atlantique.
Elle reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas et de l’Institut Français.
La Compagnie Non Nova – Phia Ménard est artiste associée à Malraux scène nationale Chambéry Savoie et au TNB, Centre Européen Théâtral et Chorégraphique de Rennes.

Photos © Jean-Luc Beaujault
Texte © François Rodinson

Dans son dernier spectacle, Phia Ménard se penche sur la transformation des êtres et des matières. Un moment magnifique et plein de magie, qui donne à penser. A ne pas rater ! Marianne Bliman — Les Echos

Vortex est taillé dans l’étoffe des songes, sauf que la fantasmagorie aborde des problèmes majeurs qui suscitent plus d’angoisse que d’émerveillement. Difficile de raconter un spectacle comme celui-ci, car il s’éprouve, il se vit comme une expérience unique en son genre. Il relève de l’installation, car il renvoie aux arts plastiques, mais aussi de la performance. Léna Martinelli — Les trois coups

Sous combien de couches nous recouvrons-nous pour paraître au monde ?
Qui peut revendiquer son « a-normalité » ?
Qui de la surface ou de la profondeur de l’Être sommeille en nous ?
Comment échapper à l’emprise des artifices pour laisser paraître ce que nous sommes ?
J’ai envie de briser les carcans, affronter des « mues » pour tenter d’effleurer la liberté d’être. Lutter contre une morale de la peur et de la stigmatisation. Penser l’anormal comme autre chose que douleur et souffrance.
Dans l’arène de VORTEX, les normes n’existent pas ou bien elles sont volontairement fausses pour ouvrir notre perception du besoin de s’extraire des tabous, avec le vent comme matière oscillante pour échapper à l’apesanteur et réveiller « l’Alien » dormant, terré sous son uniforme d’emprunt.

Phia Menard (avec la bienveillance de Anne Quentin)

C’est en découvrant le spectacle Extraballe de Jérôme Thomas en 1991 que naît chez Phia Ménard le désir de se former aux arts et en particulier à la jonglerie.  Elle suit des formations en danse contemporaine, en mime et en jeu d’acteur. Elle étudie auprès du maître de jonglerie Jérôme Thomas, puis intègre sa compagnie comme interprète de plusieurs créations jusqu’en 2003.

Elle fonde la Compagnie Non Nova en 1998. C’est avec le solo Ascenseur, fantasmagorie pour élever les gens et les fardeaux, créé en 2001, qu’elle se fera connaître comme autrice. Soutenue pour sa démarche singulière, elle est invitée comme « artiste associée » pour trois saisons à la scène nationale Le Carré à Château-Gontier. Elle y développe avec son équipe et celle de la scène nationale, un travail scénique où l’image spectaculaire de la jonglerie est remise en cause au bénéfice d’une nouvelle relation avec le public. Naissent ainsi plusieurs créations et événements autour de l’art de la jonglerie. En 2005 et 2007, elle développe un travail autour de la notion « d’injonglabilité » et crée deux pièces, Zapptime#Remix, Doggy Bag.

En 2008, son parcours artistique prend une nouvelle direction avec le projet  I.C.E.  pour Injonglabilité Complémentaire des Eléments, ayant pour objet l’étude des imaginaires de la transformation et de l’érosion au travers de matériaux naturels. En novembre, elle crée la performance Laprès-midi dun foehn Version 1, première des Pièces du Vent au Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes.

En octobre 2011, elle crée deux nouvelles Pièces du Vent : Laprès-midi dun foehn et VORTEX et en 2012, elle reçoit le « Prix du Physical theater » du Fringe D’Édimbourg pour Laprès-midi dun foehn Version 1.. 

En janvier 2014, elle est promue au grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Madame la Ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti puis elle devient artiste associée à l’Espace Malraux Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie. Puis, en 2015, elle devient artiste associée au Théâtre Nouvelle Génération – Centre Dramatique National de Lyon et artiste-compagnon au centre chorégraphique national de Caen en Normandie pour trois années consécutives, et en 2017 elle devient artiste associée du Théâtre National de Bretagne de Rennes.

Elle reçoit différents prix : le « Prix Topor/SACD » de l’Inattendu (2019), le « Grand Prix du Jury » au 53ième Belgrade International Theater Festival (2019) et le « Prix de la critique » dans la catégorie Danse – Performance par le Syndicat de la critique théâtre, danse et musique (2020).

En Janvier 2021, elle est interprète de A D-N de la chorégraphe Régine Chopinot.

Les créations de Phia Ménard ont été présentées dans plus de cinquante pays en Europe et à l’international.