Théâtre

Partie

Tamara Al Saadi

Paris, 1914. À tout juste 17 ans, Louis est envoyé au front. À travers ses lettres bouleversantes adressées à sa mère Éliane, Partie décrit l’horreur de ce conflit. Véritable réquisitoire contre la guerre, cette pièce, créée au Festival d’Avignon 2022, surprend par sa mise en scène originale. Tamara Al Saadi mêle une interprétation poignante portée par Justine Bachelet, à la création sonore immersive d’Éléonore Mallo impliquant littéralement le public.

Lieu
  • Châteauvallon
  • Altiplano
Accessibilité
  • Pour tous
    • dès 11 ans
  • Dates Durée 50 min
  • vendredi 12 juillet 2024 19:00
  • samedi 13 juillet 2024 19:00
Les Crépuscules
  • Plein tarif 10 €
  • Tarif adulte avec la carte Châteauvallon-Liberté 10 €
  • Tarif partenaire (CE et Associations culturelles partenaires) 10 €
  • Tarif - 30 ans 5 €
  • Tarif - 18 ans 5 €
  • Tarif solidaire 5 €

Avec la Carte Châteauvallon-Liberté, votre 6ème place de spectacle est offerte !

Informations pratiques

Dans toutes ses œuvres, Tamara Al Saadi tisse un lien entre la grande et la petite histoire. Avec Partie, elle s’intéresse cette fois-ci à la Première Guerre mondiale et aux méthodes de la propagande nationaliste.

Son point de départ : Louis, jeune crieur parisien, et ses courriers qui en disent long sur la violence du combat.

Grâce à une mise en scène épurée et une création sonore produite en direct, nous voilà entraînés à ses côtés dans l’enfer des tranchées. Au fil du spectacle, nous nous mettons dans la peau du jeune soldat.
Et nous réalisons, à travers ses ressentis, combien les conflits armés brisent les individualités.

Texte, mise en scène et scénographie Tamara Al Saadi
Avec Justine Bachelet, Éléonore Mallo, Tamara Al Saadi et Jennifer Montesantos
Création sonore Éléonore Mallo
Lumière, scénographie et conception technique Jennifer Montesantos
Costumes Pétronille Salomé
Regard chorégraphique Sonia Al Khadir
Administration de production Elsa Brès
Production et relations publiques Coline Bec
Diffusion Séverine André Liebaut

Production Compagnie LA BASE
Coproduction SACD / Festival d’Avignon / Théâtre Dijon Bourgogne – CDN / Le Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne, L’Espace 1789 de Saint-Ouen, scène conventionnée / Théâtre Joliette, scène conventionnée
Soutiens Département de Seine- Saint-Denis / SPEDIDAM / Le Théâtre de Rungis / Le CENTQUATRE – Paris / Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Théâtre Dunois, scène conventionnée
La compagnie est conventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France

Photos © Christophe Raynaud de Lage
Texte © Vanessa Asse

Tamara Al Saadi

Après une licence de Sciences Politiques, Tamara Al Saadi se forme au métier de comédienne. En 2011, elle écrit et met en scène son premier spectacle, Chrysalide. En tant que comédienne, elle joue sous la direction de différents metteurs en scène dont Arnaud Meunier qui l’a conviée à rejoindre l’Ensemble Artistique de la Comédie de Saint-Étienne. D’autre part, elle est admise en Master d’expérimentations en Arts et politique à Sciences Po Paris (SPEAP), sous la direction de Bruno Latour. En 2016, en collaboration avec Mayya Sanbar, elle pense la compagnie LA BASE. Elles sont conviées par de nombreuses structures dont Citoyenneté Jeunesse à diriger des ateliers sur la question de « l’image de soi » via la création théâtrale. En 2018, elle remporte le prix du Jury et le prix des Lycéens du Festival Impatience pour PLACE dont elle signe l’écriture et la mise en scène.

En février 2021, elle crée Brûlé.e.s au CENTQUATRE-PARIS dans le cadre du Festival les Singulier.es. En novembre 2021, elle crée Istiqlal au Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN puis Partie en juillet 2022 au Festival d’Avignon dans le cadre de « Vive le Sujet » et MER sur une commande du Théâtre Dijon Bourgogne pour le dispositif Passe-Murailles. Au cours de la saison 22-23, elle co-écrit et met en scène Gone avec un groupe de 17 jeunes en juin 2023 dans le cadre d’Adolescences et Territoire(s), projet porté par l’Odéon Théâtre de l’Europe en partenariat avec le Théâtre de Gennevilliers CDN et l’Espace 1789 de Saint-Ouen. Tamara Al Saadi est artiste associée au Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN et au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN depuis 2021. En septembre 2023, elle est en compagnonnage au Théâtre Joliette de Marseillle. Depuis janvier 2024, elle sera associée au Théâtre national Bordeaux en Aquitaine.

Justine Bachelet

Justine Bachelet s’est formée au conservatoire du 11ème arrondissement de Paris, à l’École du Jeu et au Conservatoire National Supérieur de Paris (promotion 2015). Elle a notamment travaillé avec Delphine Eliet, Michel Fau, Yann-Joel Collin, Gilles David, Patrick Pineau et David Lescot.

Au cinéma, elle a joué dans les courts-métrages de Cosme Castro et Léa Forest, Antoine Reinartz, Anne Brouillet, Antonin Desse, Hassan Lakdari et Manon Combes. Elle joue dans le premier long-métrage de Cosme Castro intitulé Nous sommes jeunes et nos jours sont longs (2017).

Elle a assisté Olivier Bonnaud à la mise en scène sur son premier court-métrage Tant pis pour les victoires. Elle a co-réalisé avec Manon Combes un court métrage intitulé Il est avec nous. On peut la voir dans L’ordre des médecins de David Roux, dans Benedetta de Paul Verhoeven et dans le prochain film de Thomas Lilti Un métier sérieux. Au théâtre, elle a joué sous la direction de Frédéric Jessua, Tamara Al Saadi, Cosme Castro et Jeanne Frenkel, Élise Chatauret et Michel Fau. Elle collabore artistiquement avec Tamara Al Saadi pour la mise en scène de PLACE (lauréat du Festival Impatience 2018) et d’Istiqlal (lauréate de l’appel à projet du Groupe des 20 Théâtres en Ile-de-France).

En 2023, elle joue aux côtés de Charles Berling et Emmanuelle Bercot dans le diptyque d’Ivo van Hove Après les répétition / Persona d’après Ingmar Bergman, au Printemps des comédiens (Montpellier), à Châteauvallon-Liberté, scène nationale et en tournée.

Le prodige c’est qu’avec trois fois rien, et même avec un minuscule espace planté au milieu de la scène, avec une jeune femme dans le rôle du soldat, Tamara Al Saadi, présente sur un côté du plateau en discrète cheffe d’orchestre du cœur des spectateurs, parvient à installer sa fiction ô combien dramatique avec une inventivité de tous les instants : soldat gisant par terre, Jennifer Montesantos vient lui déverser un peu de terre autour du corps et c’est toute la guerre des tranchées qui s’installe. L’extraordinaire c’est que dans cette démonstration de ce que peut être l’art théâtral, Tamara al Saadi parvient à instiller un violent réquisitoire contre la guerre. Une parfaite réussite. Frictions

Partenaires institutionnels

Logo Métropole Toulon Provence Méditerranée Logo ville d'Ollioules Logo ville de Toulon Logo du département du Var Logo Région Sud Logo Pass Culture

Partenaires médias

Logo arte Logo Télérama Logo TPBM

Entreprises Grands partenaires

Logo_Reseau_Mistral_GroupeRATP_2023

Entreprises partenaires

Logo_ADETO Logo Côte de Provence Logo domaine Lolicé

Partenaires culturels

Logo opéra de Toulon Logo La Fnac Logo Arsud