Ciné-rencontre

Un spécialiste, portrait d'un criminel moderne

À l’occasion du spectacle Fragments issu des textes d’Hannah Arendt, Châteauvallon-Liberté, scène nationale vous invite à la projection d’Un spécialiste, portrait d’un criminel ordinaire de Eyal Sivan et Rony Brauman. Ce film documentaire s’inspire de l’ouvrage d’Hannah Arendt Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal. La projection sera suivie d’une rencontre avec Bérengère Warluzel.

Lieu
  • Le Liberté
  • Salle Daniel Toscan du Plantier
  • DatesDurée Non précisée
  • jeudi 7 octobre 19:30
Ciné
  • Plein tarif, préférentiel, réduit et Jeune 4 €
  • Tarif solidaire 2 €
Informations pratiques
  • Cinéma
  • Pour tous dès 15 ans
  • Durée 2h08, VOST
  • Salle Daniel Toscan du Plantier

Film documentaire de Eyal Sivan et Rony Brauman (1999)

Réalisé exclusivement à partir des 350 heures d’images inédites enregistrées par le réalisateur Leo Hurwitz lors du procès d’Adolf Eichmann à Jérusalem, en 1961, ce film documentaire évoque notamment la question de l’obéissance aux ordres.
Rony Brauman, l’ancien dirigeant de Médecins Sans Frontières, et le cinéaste israélien Eyal Sivan y soulignent dans ce portrait la personnalité « ordinaire » de cet homme à l’origine de tant de morts, et rejoignent ainsi les positions radicales prises à l’époque par la philosophe Hannah Arendt dans son ouvrage Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal. Leurs explications de la Shoah sont avant tout de nature politique. En resserrant le film sur le personnage d’Eichmann, Rony Brauman et Eyal Sivan touchent à la notion de responsabilité dans la société moderne. Eichmann est l’exemple même de ce qu’ils appellent « la banalité du mal », une notion qu’ils cernent dans leur ouvrage Eloge de la désobéissance, et qui s’appuie sur les arguments développés par Eichmann pour sa défense…

La projection sera suivie d’une rencontre avec Bérengère Warluzel.

  • Théâtre
  • Pour tous dès 15 ans
  • Durée estimée 1h20
  • Mar. 5, mer. 6, ven. 8 et sam. 9 oct à 20h, dim. 10 oct à 16h
  • Salle Fanny Ardant — Le Liberté

Textes Hannah Arendt
Adaptation Bérengère Warluzel
Mise en scène Charles Berling
Avec Bérengère Warluzel

Penser n’est pas réservé à une élite, bien au contraire. Penser peut être une aventure joyeuse pour chacun, en plus d’être une jubilation et un enthousiasme qui se partagent. Bérengère Warluzel et Charles Berling nous invitent, à travers les mots d’Hannah Arendt, à se réapproprier cette faculté inhérente à la nature humaine.

En savoir plus